Bien choisir sa conservation

Nous avons la chance de  disposer toutes les semaines de nos  légumes bio, cela nous donne l’assurancequ’ils ne sont pas demeurés plusieurs jours sur les tablettes de l’épicerie.
C’est déjà un bel avantage fraicheur.

Mais une  fois que nous sommes rentré à la maison, sommes nous vraiment sûrs de conserver notre panier dans les meilleures conditions possibles ?

Voici quelques réponses à nos questions :

– Les tomates (même si c’est un fruit et non un légume!), supportent mal le froid et perdent de leur saveur lorsqu’elles sont conservées au frigo. On suggère donc de les placer dans un sac de papier et dans un bol à fruits sur le comptoir, puis d’éviter qu’elles se touchent. Une tomate trop mûre, qui commence à moisir, pourrait contaminer les autres. Elle se conservera environ une semaine à l’abri de la lumière. Lorsqu’elle est bien mûre, elle se conservera environ 2-3 jours au frigo. Prenez garde aussi de ne pas retirer la queue de la tomate qui aide cette dernière à préserver son bon goût.

– Le concombre : bien qu’on ait l’habitude de ranger le concombre dans le tiroir à légumes du frigo, il faut savoir qu’il flétrit plus vite au réfrigérateur. Il trouvera donc, lui aussi, sa place dans le bol à légumes. Si vous savez que vous ne le mangerez pas rapidement et que vous décidez de le garder quand même au frigo, il se conservera entre 5 à 7 jours.

– Les oignons, l’ail, les pommes de terre non plus ne sont pas réfrigérés. Ils aiment les endroits secs, sombres et frais. Une chambre froide ou une garde-robe de sous-sol convient parfaitement. On conseille, si possible, de les retirer de leur sac d’emballage et de les étendre sur une surface plane de façon à ce qu’ils ne se touchent pas entre eux et ne se contaminent pas. L’oignon jaune pourra se conserver ainsi 2-3 mois. La pomme de terre jusqu’à 6 mois, mais sachez que plus la température est froide ou plus elle est exposée à l’humidité, moins longtemps elle survit!

– Les champignons : on ne les lave pas et on les conserve dans des essuie-tout secs ou dans un sac de papier. Ils se conservent de 5 à 7 jours au frigo.

– Les chou-fleurs : on serait tenté de couper les choux-fleurs en bouquets pour gagner de l’espace, mais il est recommandé de le laisser tel quel avec les feuilles qui le recouvrent. Elles prolongent sa fraîcheur. C’est d’ailleurs à la fraîcheur de la feuille que vous pourrez évaluer la fraîcheur du légume. Le chou-fleur se conserve environ 10 jours, dans un sac perforé. Si vous voyez des taches apparaître sur le légume, c’est qu’il a déjà perdu beaucoup de ses vitamines.

– Les brocolis : ils se conservent dans un sac en plastique perforé entre 2 et 5 jours. Ils doivent être fermes et d’un vert bien vif. S’il est flétri et perd ses bourgeons, c’est qu’il n’est pas très frais.

– Le céleri : il existe sur le marché des contenants hermétiques de type « Tupperware ». Vous placerez alors le contenant sur la tablette la plus basse de votre réfrigérateur puisque, comme les autres légumes, le céleri n’aime pas le grand froid. Si vous n’avez pas ce contenant, vous pouvez placer le céleri dans un sac hermétique perforé ou dans un linge humide. Il se conservera de 1 à 2 semaines.

– La carotte : si elle est présentée en botte, il est recommandé de couper ses feuilles. Comme les carottes perdent rapidement leur humidité, on suggère de les placer dans un sac de plastique troué. Elles auront une durée de vie d’environ 1 à 3 semaines.

– La laitue: contrairement à la laitue boston ou iceberg, qui sont très fragiles, on propose de laver la laitue frisée et romaine, et de bien les assécher avant de les mettre au frigo. Vous pourrez ensuite les placer dans un contenant de plastique hermétique ou dans un sac en plastique perforé, et les étaler en insérant, entre chaque rangée, des essuie-tout qui absorbera l’humidité. Elles seront prêtes pour la consommation. La romaine se conservera 3 à 5 jours, la iceberg de 1 à 2 semaines, la frisée et la boston de 2 à 3 jours

– Le poivron : se conserve dans le bac à légumes environ 1 semaine. Dès qu’il devient mou et commence à avoir des taches, il n’est plus très nutritif.

– Les haricots verts ou jaunes : mettez-les dans un sac de plastique troué dans le bac à légumes. Ils demeureront intacts pour environ 2 à 3 jours.

– Les échalotes ou oignons verts: ils se conservent environ une semaine. Comme les céleris, ils se conserveront plus longtemps dans un bac hermétique sur un treillis qui chassera l’humidité.

– Le chou est un autre légume d’hiver qui se conserve bien cru pendant au moins 2 semaines. Vous pourrez le placer dans un sac en plastique perforé. Par contre, lorsqu’il est cuit, il a tendance à surir rapidement. Il faut être vigilant.

– La courgette se conserve environ 1 semaine dans le bac à légumes. Si vous voyez des taches ou de la moisissure apparaître, c’est le temps de leur dire adieu! On conseille de choisir des petites courgettes qui sont moins pâteuses que les plus grosses.

– L’aubergine n’en a pas l’air, mais elle assez fragile : au bout de 5 à 7 jours passée dans le tiroir à légumes, elle se parsèmera tranquillement de taches brunes.

– Les asperges : on conseille de les conserver dans des essuie-tout humides ou debout dans 2 cm d’eau. Elles tiendront le coup pendant environ 4 jours. Quand leur tige est molle et que leur pointe est ouverte, c’est qu’elles rendent tranquillement l’âme!

Pour les légumes racines comme les betteraves ou les radis, on suggère de couper les feuilles. La betterave restera fraîche pendant environ 2 semaines à 1 mois tandis que les radis auront avantage à être placés dans un sac de plastique troué pour environ 1 semaine.

– Enfin, la patate douce, les courges et le navet se conservent 1 à 2 semaines à température ambiante et environ 3 mois à 15° C, c’est-à-dire dans un endroit frais et sec.

 

Vous pouvez aussi, envisager ces autres modes de conservation:

– la congélation:La plus pratique. En congelant vos légumes, vous pourrez les garder au moins un an. La température de congelation doit être maintenue entre -18°C et -20°C.
– la macération en bocal dans l’huile ou dans le vinaigre:
Le  vinaigre empêche aux microbes de se développer grâce à son acidité. Pour les légumes, on conseillera plutôt un  vinaigre d’alcool.
L’huile, elle, permet d’aromatiser les légumes que vous voulez conserver en glissant dans votre bocal une poignée de romarin,
un peu de piments…Le plus ? Vous pourrez réutiliser cette huile, elle aussi aromatisée aux légumes que vous avez conservés.
– la salaison: Elle consiste à recouvrir intégralement les légumes de sel ou à les laisser en bocaux dans de l’eau extrêmement salée. Il suffit de bien les rincer lorsque l’on souhaite les consommer.

Laisser un commentaire