La conquête du pain

Manger c'est agir

La Conquête du Pain, basée à Montreuil est une boulangerie bio autogérée ouverte en septembre 2010 à Montreuil.

Cofondée en avril 2010 par deux militants libertaires, Thomas du Réseau No Pasaran et Pierre de la Fédération anarchiste et de « deux non-militants qui avaient une vision plus entrepreneuriale », la coopérative emploie neuf salariés, plus deux apprentis. Le salaire horaire est le même pour tous (sauf pour les apprentis), de même que la répartition des bénéfices

Pas de chef, des salaires égaux et des décisions prises par tous en assemblée générale toutes les deux semaines, l’équipe de La conquête du pain met en pratique les principes autogestionnaires même si elle reconnait ses limites.

Concrètement, ils fournissent du pain à certains squats ou grévistes et disposent des caisses de soutien à des mouvements sociaux dans leur magasin. Chaque client peut également demander le tarif social, par exemple une réduction de 25% pour les baguettes, sans avoir à se justifier de quoi que ce soit. Ils redistribuent gratuitement les invendus chaque soir à 20 heures.

Seule expérience historique du même ordre à Paris : La Fraternelle, boulangerie coopérative née au début du XX e siècle qui ferme dans les années 1990.

Production

Le pain est issu de farine biologique provenant de Seine-et-Marne. Le pain est pétri en machine, et pas à la main, et le four électrique à basse consommation énergétique exclut le four à bois. La boulangerie produit 2,5 tonnes de pain par semaine.

200 à 300 clients défilent chaque jour à la boulangerie qui fournit également certaines crèches du secteur, une dizaine de restaurants, une dizaine d’Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) en Seine-Saint-Denis ou la cantine d’un lycée.

Engagements politiques

La boulangerie est parmi les initiateurs de la « Foire à l’autogestion », organisée du 22 au 24 juin 2012 pour les 30 ans du Lycée autogéré de Paris (LAP).

La boulangerie met en pratique le concept « une baguette en attente » : le client achète deux baguettes, la première étant pour lui et la seconde étant mise en attente dans une corbeille pour une personne qui ne peut pas payer.

Particularité

C’est peut-être la seule boulangerie de la région parisienne où le client est accueilli par des portraits de Karl Marx, Michel Bakounine, Rosa Luxemburg et Angela Davis !